• fr
  • en
  • it
  • es
  • pt-pt

Le combat de PETA contre la cruauté de KFC


par

KFC [Kentucky Fried Chicken] est une chaîne de restauration rapide spécialisée dans « le » poulet. Devant l'extrême cruauté endurée par les poulets élevés et abattus pour KFC, des actions concrètes s'imposaient. Ces actions sont destinées à enrayer cette machine infernale qui produit de la souffrance à très grande échelle, et dans l'indifférence quasi-générale.

Après 12 mois de dures négociations avec la société KFC, l'association PETA [People for the Ethical Treatment for Animals] n'a pu que constater avec tristesse la mauvaise volonté de la part de KFC pour éliminer ne serait-ce que les aspects les plus cruels de l'élevage des poulets. Devant une telle intransigeance, une campagne anti-KFC a été lancée par PETA au niveau mondial. Tous les détails de cette campagne sont consultables sur le site : http://www.kfccruelty.co.uk/. Vous y apprendrez notamment que l'abattage n'est pas le seul point posant problème dans le traitement des animaux ; d'autres aspects sont préoccupants comme :

- l'élevage dans des hangars surpeuplés saturés d'excréments ;

- la sélection génétique des poulets qui conduit à une vitesse de croissance excessive, au point que certains poulets croulent sous leur propre poids, pouvant mourir d'inanition, simplement parce qu'ils n'ont plus la force de se déplacer vers l'eau et la nourriture. D'autres meurent de maladies cardiaques ou pulmonaires ;

- un autre moment terrifiant est celui du transport : les poulets sont jetés sans aucun ménagement comme des sacs de pommes de terre dans des cages de transport, où leur entassement est extrême. Ces pratiques entraînent de multiples fractures à la fois aux pattes et aux ailes.

Consultables également sur le site des vidéos insoutenables montrant ces horreurs prouvent la réalité de ces odieuses pratiques.

Le but de la campagne anti-KFC est à la fois d'éliminer les aspects les plus cruels de l'élevage des poulets, mais aussi de faire la promotion du végétarisme. Le végétarisme est en effet présenté comme le moyen le plus efficace pour remédier à ces abus, et pour mettre fin à ce commerce de souffrance et de mort. Néanmoins, dans un souci de pragmatisme, toute une liste d'améliorations concrètes destinées à limiter la souffrance des poulets est proposée par PETA et consultable librement sur leur site Internet.

Une campagne contre KFC est également menée en France, que j'ai la charge de coordonner. Elle a été lancée à Paris le 17 juillet 2003 par la présidente de PETA en personne, qui a fait spécialement le déplacement des Etats-Unis. Cette campagne consiste en l'organisation régulière de manifestations devant des restaurants KFC, après avoir pris le soin d'alerter des médias. Des articles sur ces manifestations sont parus dans La voix du Nord, dans Nice-Matin ainsi qu'un reportage télévisé sur la chaîne M6 à Nice.

Pour l'instant, des manifestations se déroulent dans cinq villes françaises, à savoir Paris, Nice, Roubaix, Lille et Marseille. Nous recherchons des militants pour organiser des actions anti-KFC dans d'autres villes, notamment à Montfavet et La-Seyne-sur-Mer.

Il est possible de consulter librement les tracts relatifs à la campagne KFC à l'adresse http://www.kfccruelty.co.uk/camp.html.