• fr
  • en
  • it
  • es
  • pt-pt

Élevages et abattoirs sont illégaux en France

Nul n'ignore que dans beaucoup de pays (dont la France) des lois sont élaborées pour gérer au mieux la cruauté des êtres dits « humains ». Nul n'ignore non plus que des lois sont même votées et jamais appliquées, ou seulement partiellement appliquées pour ne pas faire de vagues ! Voici un exemple révélateur.

Art. R655-1 du code pénal :

Le fait, sans nécessité, publiquement ou non, de donner volontairement la mort à un animal domestique ou apprivoisé ou tenu en captivité est puni de l'amende prévue pour les contraventions de 5ème classe, soit une amende de 5 000F à 10 000F (montant qui peut être porté à 20 000F en cas de récidive lorsque le règlement le prévoit). Les dispositions du présent article ne sont pas applicables aux courses de taureaux lorsqu'une tradition locale ininterrompue peut être évoquée. Elles ne sont pas non plus applicables aux combats de coqs dans les localités où une tradition ininterrompue peut être établie.

Je me suis lancée à proposer la lecture de cet article à mon entourage. Disons ceux à qui cela ne prend pas la tête de se connecter sur... leurs neurones ! Deux types de réactions sont apparues. En résumé, en voici un montage :

X : Oh ! Je suis bien d'accord avec toi, tu as raison d'en parler, c'est scandaleux de constater que des personnes ayant acheté des animaux domestiques en arrivent à les tuer sans raison valable ! Et je n'en reviens pas, les combats de coqs, ça existe encore ?

J : Il faut croire que oui et même les abattoirs, ça existe encore. Moi non plus, je n'en reviens pas ! No comment.

TRADUCTION : T'as peut-être pas bien tout compris !

Autre interlocuteur, autre version :

Y : Mais cette loi n'est pas appliquée ? Je ne savais même pas qu'elle existait !

J : Moi aussi, il y a quelques mois encore, je l'ignorais. Mais maintenant que nous la connaissons, ça serait plutôt sympa d'en informer les habitants du pays des Droits de l'homme, non ?

Les tribunaux ça existe !

Or, pour autant que je sache :

1) Dans les abattoirs, la mort est bien donnée volontairement à des animaux en captivité : animaux dits « d'élevage », « de ferme », « de boucherie »...

2) Les cadavres sont sans nécessité aucune à la survie et à la vie de l'Homo sapiens sapiens du 3ème millénaire. Sinon, nous les Vég', serions déjà tous anéantis !

3) Depuis l'existence de cette loi rien n'a encore changé : les abattoirs sont encore en activité. Ce n'est peut-être pas de la récidive ça ? Mais peut-être que la loi ne le prévoit pas !

Certes les dispositions du présent article ne concernent pas certaines courses de taureaux et autres combats de coqs, mais j'imagine mal une population de Vég' se défouler en participant à ce genre de mise en scène !

Alors expliquez-moi : où est le problème ? Vous avez dit lobbies ?

P.S. : En Inde, il y a bien longtemps, le mot végétarisme s'écrivait avec des majuscules !

Les critiques sont bienvenues.