• fr
  • en
  • it
  • es
  • pt-pt

Les trois membres du groupe de désobéissance civile « Bye Bye Meat » ( « Adieu la viande ») ont fait appel de leur jugement, le 25 septembre 2002. L'année précédente, Ida-Lovisa Rudolfsson, Frederic Carlsson-Andersson et Pelle Strindlund avaient été déclarées coupables des sévères dégradations infligées à l'abattoir de Skövde (Skövde Slakteri AB) le 5 août 2001.

En août 2001, les trois suèdoises de « Bye Bye Meat » pénètrèrent par effraction dans l'abattoir et y neutralisèrent les machines utilisées pour assassiner les animaux. Leur but était d'attirer l'attention sur le secteur économique de la viande et les violences mortelles dont les animaux non humains sont les victimes. Après avoir endommagé les équipements, les membres du groupe convièrent la police à venir constater leur œuvre. Les activistes offrirent également des biscuits et une lettre explicative aux employées de l'abattoir.

Mercredi 25 septembre 2002, le groupe « Bye Bye Meat » comparaissait donc une nouvelle fois devant un tribunal. Rudolfsson, Carlsson-Andersson et Strindlund y firent appel du verdict de la cour du district de Skövde (Skövde Tingsratt). Ida-Lovisa Rudolfsson avait alors été condamnée à 140 heures de travail d'intérêt général, Frederic Carlsson-Andersson à 6 mois de prison et Pelle Srtindlund à 8 mois de prison. Toutes les trois sont également supposées verser 200 000 couronnes (environ 20 000 euros) de dédommagements à l'abattoir. Cet argent, le groupe refuse catégoriquement de le donner. Frederic Carlsson-Andersson commente : « C'est un verdict politique, les lourdes peines sont un moyen à la disposition de l'État pour décourager les gens d'utiliser la désobéissance civile comme outil de transformation de l'opinion publique ». Le nouveau verdict a été rendu public le 9 octobre 2002. Il semblerait que Ida-Lovisa et Frederic aient été finalement condamnées à 140 heures de travail d'intérêt général et Pelle à 8 mois de prison, amende inchangée.