• fr
  • en
  • it
  • es
  • pt-pt

Égalité animale et antispécisme

L'idée a été lancée lors des estivales pour l'égalité animale, que l'on devrait insister sur le caractère englobant de la notion d'égalité animale, qui contient plus que la notion d'antispécisme. Parce qu'être pour l'égalité animale, c'est être pour l'égalité de prise en compte des intérêts de tous les animaux, y compris des humaines entre elleux (et pas seulement contre la discrimination des humaines envers les non-humains). Ce qui inclut le refus de l'âgisme, du racisme, du sexisme, de la lesbophobie, de l'homophobie et autres formes de discrimination ou exploitation dont sont victimes des humaines. Cela soulève également le refus des inégalités économiques - dues en particulier au capitalisme - qui génèrent la souffrance de l'ensemble des animaux (les plus riches exploitent les autres).

Côté théorique, l'ensemble des personnes présentes aux estivales semblaient d'accord ; côté pratique, il nous reste à chacune du chemin à faire...

Dans les faits, l'égalité animale apparaît comme une notion générale capable de réunir l'ensemble des luttes contre les injustices tout en laissant à chacune sa spécificité. Les Cahiers antispécistes placent leur lutte contre la discrimination dont souffrent les non-humains dans ce cadre.