• fr
  • en
  • it
  • es
  • pt-pt

AVEA : Association Végétarienne pour l’Égalité Animale


par

AVEA, l'Association Végétarienne pour l'Égalité Animale, est née en Belgique au début de l'année 2001. Elle s'est installée à Louvain-la-neuve en Brabant Wallon (25km de Bruxelles), ville universitaire de 20.000 habitant-e-s dont la moitié sont étudiant-e-s.

L'association rassemble des végétarien-ne-s et des végétalien-ne-s autour de diverses préoccupations relatives à la condition animale. Ceux-ci et celles-ci considèrent qu'il appartient à chacun-ne de s'opposer au mépris et à l'exploitation délirante dont sont victimes les animaux ainsi que d'encourager et de faire connaître les alternatives à cette exploitation. Ils et elles remettent en cause toutes les formes d'utilisation des animaux et offrent une structure d'information sur la notion d'égalité animale et ses implications pratiques.

L'activité du groupe s'est surtout concrétisée dans la distribution régulière d'un tract intitulé « Vivez sans manger les animaux », comportant au recto un texte sur le végétarisme et ses objections les plus courantes et au verso une recette de cuisine, une présentation de l'association et un coupon-réponse destiné à la commande du guide AVEA (25.000 tracts distribués jusqu'à présent). Les contacts de rue ont montré qu'il était peu efficace d'aborder la notion d'égalité animale par le biais d'une sensibilisation au végétarisme. Soit les incertitudes ou les convictions hygiéniques liées à ce mode d'alimentation éclipsent la question éthique ; soit les interlocu-teur-trice-s s'égarent dans un vaste univers chatoyant, aux teintes multiples (écologiques, spirituelles, etc.). A la réflexion, il nous semble plus indiqué de positionner d'abord le mobile éthique « contre toute forme de discrimination » pour naturellement déboucher en aval sur l'impératif moral « ne mangeons plus de viande ». Dans cette optique, un nouveau tract est en préparation et sa diffusion débutera en octobre prochain, début de la nouvelle année académique.

*****

Dans le souhait de préciser les objectifs visés par le groupe et de conforter la distribution des tracts, AVEA diffuse un guide (format A5, 80 pages, agréablement illustré) intitulé « Egalité animale... mise en pratique ». Ce guide dévoile les coulisses de l'élevage, du transport et de l'abattage des animaux dits « de rente » ; révèle brièvement les pratiques routinières dans l'industrie des cosmétiques et de l'habillement ; donne des informations nutritionnelles ; offre un recueil inédit de recettes de cuisine végétalienne ; et enfin dresse une bibliographie culinaire, romanesque et théorique. Sa diffusion a soulevé tantôt l'enthousiasme, tantôt la méfiance voire l'hostilité. L'enthousiasme s'est surtout exprimé parmi nos proches et chez ceux ou celles qui soutenaient par avance nos projets. Par ailleurs, les critiques ont été très nombreuses, portant principalement sur le fait que le végétarisme y est dévalorisé au profit d'une promotion inconditionnelle du véganisme. Les chapitres consacrés aux additifs alimentaires d'origine animale, au cuir et à la laine ainsi qu'aux animaux domestiques font figure d'extrême. Nous avons en effet négligé que nous nous adressions à un public tout venant, non averti. Nous constatons que le guide dépeint les conséquences de l'idéologie spéciste mais n'amène pas le lecteur à en remettre en cause les fondements. L'idéologie spéciste ambiante, malléable à souhait et apparemment dénuée d'agressivité, prend le masque de l'innocence, de la neutralité et du bien général, jusqu'à se confondre avec la réalité elle-même. Sa ruse suprême consiste à maintenir les gens dans l'idée d'un secteur préservé, toujours menacé par la subversion, et qu'il faut défendre à tout prix. Il est impératif de démystifier cette idéologie, de révéler qu'elle n'est pas universelle mais le résultat d'un discours institutionnalisé qui inclut, parmi ses composantes, la manipulation. Dans cette optique, nous comptons retravailler chaque texte du guide, de manière à dévoiler les techniques de manipulation utilisées pour promouvoir l'utilisation des animaux. Montrer en quoi les humain-e-s sont aussi des victimes du système, comment on les manœuvre par des publicités contraires à la fois à leurs intérêts et à ceux des animaux qui sont ravalés au rand d'objets et de choses appropriables, ouvre peut-être un espace où il devient possible de décider, en toute liberté, d'arrêter de cautionner l'exploitation animale.

*****

AVEA a le souhait de saisir toutes les occasions qui s'offriront de sensibiliser le public aux thèses de l'égalité animale. Prenant appui sur l'actualité qui, de plus en plus, dénonce les conditions de l'élevage industriel et de l'expérimentation, notre groupe s'efforce d'écrire aux responsables politiques, aux journalistes, ou à toute personne qui se montre concernée par la souffrance des animaux. Des contacts sont aussi noués avec diverses revues, dans le but d'y publier des textes sur l'égalité animale ou sur des sujets connexes, comme le sont l'inégalité nord-sud dans son rapport avec la consommation de viande, ou la promotion elle-même du végétarisme (publication de listes de restaurants végétariens ou végéphiles). La tenue de tables de presse, où l'occasion est offerte de diffuser des écrits, ou la participation à des émissions radio, constituent également un vecteur de choix, qui permet de faire connaître notre existence et de poser les bases du discours de l'égalité animale.

Pour nous rencontrer, discuter ou militer :

AVEA - Association Végétarienne pour l'Egalité Animale

BP-8 (Grand-Place)

1348 Louvain-la-neuve

Belgique

avea@swing.be